Affaire MRC: Voici pourquoi Mamadou Mota répond sèchement à Atanga Nji

0

Trois jours après la publication par le ministre de l’Administration territoriale d’un communiqué dans lequel il brandit l’application éventuelle au MRC des dispositions de la Loi No 90/56 du 19 décembre 1990 relative aux partis politiques si le parti de Maurice Kamto persiste dans ce qu’il qualifie de logique insurrectionnelle, à savoir les marches pacifiques de protestation, le vice-président du MRC, Mamadou Mota, a vivement réagi lundi sur les antennes de Radio Equinoxe, accusant le membre du gouvernement de vouloir détruire son parti.

«Pour nous, ce qui est dit dans ce communiqué de presse est déjà une honte pour une République, parce que ce sont des affabulations qu’on émet dans le sens de ternir l’image d’un parti. Pour nous, le ministre a annoncé en mondovision, son intention de détruire le MRC», fulmine Mamadou Mota, qui qualifie par ailleurs «de calomnie et de provocation extrême» les accusations contenues dans le communiqué de monsieur Atanga Nji selon lesquelles à travers l’appel à manifester le 6 avril (date anniversaire du putsch manqué de 1984 qui avait failli renverser le régime de Paul Biya), le MRC dont le leader est détenu à la prison principale de Yaoundé en compagnie de ses principaux alliés lors de la dernière présidentielle (Christian Penda Ekoka, Albert Dzongang, Valsero, Paul Eric Kingue) et d’un cadre du Bureau exécutif du MRC, Célestin Djamen, ainsi que plus de 150 autres personnes, militants du MRC ou des autres partis d’opposition, ainsi que de la société civile « confirme qu’il demeure dans une logique de déstabilisation des institutions républicaines. ».

Le N°2 du Directoire du MRC n’entend cependant pas s’arrêter à cette seule dénonciation des manœuvres anti-MRC d’Atanga Nji, et promet une réaction du parti dans les prochains jours : «Notre directoire siègera pour juger de ce communiqué et au moment opportun, nous informerons les Camerounais de la suite que notre parti lui donnera».

Source: cameroonvoice.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here