Depuis que les USA et l’UE ont demandé un dialogue véritablement inclusif qui n’a rien à voir avec la mascarade du 30 septembre au 4 octobre dernier, depuis que les USA ont demandé au pouvoir de Yaoundé d’ouvrir une enquête sur l’assassinat crapuleux de la gardienne de prison Florence Ayafor et de traduire les auteurs en justice parce que pas convaincus de la version qui incrimine les séparatistes, c’est la confusion totale dans le sérail.

Conséquence, il faut multiplier des scénarios, orchestrer des assassinats, des kidnappings contre rançons afin de convaincre la communauté internationale de ce que les groupes armés séparatistes ne sont en réalité que des gangs de voyous avec qui aucun dialogue n’est possible.

D’où ces images de deux élèves prétendument sauvées d’un kidnapping à Nkambe, d’une enseignante kidnappée contre rançons à Fiango-Kumba puis torturée, de cet homme dont le bras a été coupé, de ce prétendu général séparatiste ayant déposé les armes avant d’être tué par la suite à Wum.

Toutes ces images et ces informations, c’est le régime de Yaoundé qui les fait répandre sur la toile juste pour faire porter le blâme aux séparatistes armés et tromper l’opinion internationale. Mais il est trop tard car si la communauté internationale réclame un autre dialogue, ça veut dire qu’elle s’est sentie roulée dans la farine par le pouvoir de Yaoundé.

Tout comme elle est déjà parfaitement informée de ce que le régime voyou de Yaoundé multiplie des actes de gangstérisme en zone anglophone pour gagner la sympathie de l’opinion internationale et dresser les populations locales contre les séparatistes armés. D’ailleurs, Paul Atanga Nji, l’actuel ministre de l’Administration territoriale (Minat), n’a-t-il pas déclaré lors d’une réunion secrète des élites du nord-ouest à Yaoundé le 26 juillet dernier qu’il n’y a pas meilleure stratégie que les kidnapping contre rançons et les assassinats pour saboter la lutte d’indépendance du Southern Cameroons?

Que les Camerounais gardent leurs yeux ouverts et surtout qu’ils ne se laissent pas manipuler. Dans les prochains jours, d’autres images de personnes décapitées, mutilées, de victimes de kidnappings contre rançons, par des « terroristes sécessionnistes », vont circuler ces jours-ci sur les réseaux sociaux. Car plus diabolique que le pouvoir de Yaoundé, tu meurs.

source https://www.cameroonweb.com/CameroonHomePage/features/Assassinat-du-G-n-ral-ambazonien-le-message-des-s-cessionnistes-474150

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here