CAMEROUN: Esotérisme – Homosexualité: Voici comment les agents de la Sosucam sont pris au piège

0

Depuis un certains temps, des cris de détresse retentissent de plus belle à la Société sucrière du Cameroun, où plusieurs employés font face à de nombreux obstacles à leur épanouissement et à leur promotion professionnelle.

De nombreux témoignes y affluant font état de ce que, plusieurs seraient contraient à « tremper » soit dans des loges ésotériques, soit dans l’homosexualité pour se faire véritablement une place au soleil. Dans ce dilemme à haute pression, la méritocratie et la compétence sont reléguées au dernier plan. Une image qui pousse davantage la jeunesse camerounaise piégée par ces pratiques malsaines, à ne plus s’en gager sur le marché du recrutement dans certaines grandes entreprises.

Il n’est plus évident de rêver occuper un poste décisionnaire du moins, de cadre à la Société sucrière du Cameroun (Sosucam). En effet, selon des sources dignes de foi, la maison serait devenue un sanctuaire des pratiques malsaines à l’attention notamment, des jeunes en quête d’un mieux être ou d’un confort professionnel. La courbe d’évolution socio-professionnelle de cette entreprise parapublique est vertigineuse et pousse beaucoup de jeunes à enterrer comme l’employé dans les Saintes écritures, leurs talents.

Mais seulement, les conditions de vie et la conjoncture étant devenues difficiles, certains n’hésitent pas à donner ce qu’ils ont parfois de plus précieux, pour faire parti de la longue liste de « perdus » qui ont pris la société en otage. Entre sectarisme, homosexualité et promotion canapé, les employés ont le choix mais le bon choix serait devenu une véritable richesse dans la maison.

Selon un cadre originaire de la région du Sud approché, les faits sont là, la Sosucam au jourd’hui, a bien perdu le peu de moralité qui lui restait et la course à l’enrichissement personnel par tous les moyens serait devenu assimilable à la course aux armements d’avant Seconde guerre mondiale.
« Depuis que je suis entré dans cette entreprise il y’a de cela 7 ans, je n’ais jamais eu de promotion et pourtant, certains de mes collègues qui sont entrés par moi 3 ans plus tard, ont déjà bénéficié des promotions de plusieurs ordres. A chaque fois que je demande à la hiérarchie pour essayer de voir clair dans cette affaire, on me fait toujours savoir à travers un collègue qui m’est proche, que j’ai toujours refusé d’opérer le meilleur, celui de la fraternité qui illumine tous les hommes. En réalité, un cercle ésotérique très encré a pris la maison en otage », fait savoir le jeune homme, ému de pouvoir en parler avec un media, quoique dans l’anonymat.

Réussir à tout prix :

A la Sosucam, il serait difficile de rester longtemps sans avoir signé au coté du Contrat de travail, un contrat d’inféodation à des maitres et à des maitres qui dirigeraient la maison spirituellement. Généralement, tous les chrétiens qui y travaillent sont de facto interpellés pour s’associer au mal, à la perdition et à la dépravation des mœurs.

À la Sosucam, les quelques employés encore exempts de ces pratiques contrenatures, ne savent plus à quel Saint de vouer, le harcèlement sexuel et spirituel ayant atteint un seuil record. « On me fait savoir que si je n’intègre pas la fratrie qui est plus puissante que le corps de travailleurs, je resterais un salarié de bas rang », relate un employé arrivé dans la maison il y a seulement deux ans.

Certains pointent à l’origine de ces conditions peu orthodoxes, certains responsables nationaux et étrangers, qui ont fait de l’homosexualité et du sectarisme pernicieux, une échelle d’ascension sociale et professionnelle. « Donner son derrière est de loin, un atout contrairement à celui qui dans cette maison, fait preuve de compétence », renseigne une jeune secrétaire, engagée à la Sosucam en 2013. Les abus et les « défonçages » vont bon train dans cette entreprise qui a une autre qualité, le silence notamment quand il s’agit d’expliquer les décisions généralement discrétionnaires, de la promotion des uns et de l’indifférence manifestée aux autres. « Certains en moins de deux ans seulement dans la maison, sont devenus des grands millionnaires et ont déjà construit des villas.

Ils bénéficient des missions et autres traitements de faveur dont les critères ne reconnaissent que la générosité de du derrière ou de son grade dans les loges. Je suis prêt à déposer ma démission si cette situation continue car, il y va de ma foi, de ma chrétienté et de ma sexualité qui ne reconnait que comme unique partenaire, la femme et non l’homme », dira un autre jeune employé, la mine grave. Désormais, les jeunes sont avertis quant à leurs intentions pourtant autorisées, d’intégrer la maison Sosucam pour y apporter leur part de savoir faire et de savoir-être car, d’autres exigences sont de loin, incontournables pour la réalisation de ce rêve.

Source:https://news1.cameroonmagazine.com/esoterisme-homosexualite-voici-comment-les-agents-de-la-sosucam-sont-pris-au-piege/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here