Lorsque je rencontrais celui que j’ai épousé aujourd’hui, je menais une vie pas très catholique. Il y a un adage ivoirien qui dit « si je savais n’as pas de queue…. », Pour dire que parfois les regrets arrivent un peu trop tard dans la vie.

J’ai fréquenté un monde de débauche pendant longtemps et après avoir rencontré mon homme, j’ai mis une croix sur tout ça. Publicité

Publicités

C’était à l’anniversaire d’une amie, lui était venu avec son ami. Nous avons fait connaissance et un an après, nous nous sommes mariés et avons eu des enfants.

Lire aussi  « Ne vous mariez pas à des hommes au chômage », pasteur Adeboye s’adresse aux femmes

Je suis maman de deux magnifiques filles et j’en attends un troisième qui j’espère sera un garçon. Dans  tous les mariages il y a des hauts et des bas, nous en avons connu. Mon mari était un homme très occupé et pratiquement chaque fois qu’il était absent j’étais avec son meilleur ami.

Ça été comme ça jusqu’à ce que je couche avec ce dernier. 3 mois après les rapports je suis fréquemment tombée malade, j’ai fait le test de VIH et il s’est avéré positif. Je n’ai pas eu le courage de le révéler à mon mari.

Lire aussi  Le secret derrière la réussite de certaines stars du monde: les révélations d’un Homme de Dieu

Nous avons continué notre routine sexuelle et j’ai contracté ma troisième grossesse. Il a été malade récemment et suite à des examens médicaux le médecin lui a annoncé qu’il est séropositif.

Je ne peux plus le regarder en face parce que je sais que j’ai détruit sa vie. Comment lui expliquer les choses sans créer le chaos ? Je sais… plusieurs d’entre vous me jugeront, hélas je ne peux plus changer les choses… C’est trop tard !

Emeraude ASSAH

Crédit photo: Afrikmag

source:https://www.benintimes.info/faits-divers/confidence-jai-refile-le-vih-sida-a-mon-mari-et-la-culpabilite-me-tue-a-petit-feu/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here