Le premier ministre canadien reconnaît qu’il est «difficile» pour les parents de décider ou non de laisser leurs enfants retourner à l’école, alors que le Québec va le permettre à partir du 11 mai.

Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a reconnu dimanche 3 mai qu’il ne savait pas s’il renverrait ses enfants à l’école s’ils étaient scolarisés au Québec, province canadienne la plus touchée par le coronavirus.

«Je ne sais pas», a-t-il admis, alors qu’il était interrogé sur la question lors d’une émission diffusée dimanche soir sur la chaîne publique Radio Canada. «Ça va être une décision extrêmement personnelle pour beaucoup de parents», a reconnu Justin Trudeau.

Ses trois enfants sont scolarisés «dans une école publique francophone en Ontario qui ne va pas rouvrir» dans un proche avenir, a-t-il souligné. «Je prendrais cette décision probablement à la dernière minute», après avoir notamment étudié l’organisation des cours et des récréations, le nombre d’enfants par classe ou l’état d’esprit des professeurs, a expliqué le chef du gouvernement lors de l’émission Tout le monde en parle.

Décision controversée

Le gouvernement québécois a annoncé la réouverture à partir du 11 mai des écoles primaires et des garderies, fermées depuis mi-mars, dans le cadre d’un déconfinement progressif. Cette décision controversée a divisé les parents d’élèves alors que la province compte plus de la moitié des cas de coronavirus et de morts du pays.

Le gouvernement de François Legault a fait valoir que ce retour à l’école se ferait graduellement et sur la base du volontariat, rappelant que plus de 80% des décès liés au coronavirus au Québec sont recensés dans des maisons de retraite.

«C’est tough (difficile, NDLR) pour les enfants» mais «c’est tellement tough pour les parents», a reconnu Justin Trudeau. «Dans tous les différents sondages» sur les conséquences de la crise du coronavirus, «on regarde où les niveaux de stress sont le plus haut, souvent c’est les parents», selon lui.

Le premier ministre s’était placé en autoconfinement avec sa famille dans sa résidence officielle de Rideau Cottage à Ottawa (Ontario) après l’annonce de la contamination de son épouse Sophie Grégoire le 12 mars.

Aujourd’hui guérie du Covid-19, cette dernière a pris ses quartiers avec les enfants du couple dans la résidence d’été des premiers ministres. Le chef du gouvernement continue quant à lui de télétravailler le plus souvent possible et de donner la plupart de ses conférences de presse quotidiennes devant sa résidence officielle.

Source: benin24tv.com

Laisser un commentaire