Au terme d’une mission d’écoute des populations effectuée dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest en avril et juin 2018, le président de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme avait adressé un rapport au chef de l’Etat, Paul Biya.
Le Premier ministre, Joseph Dion Ngute a achevé ce 12 mai, une visite de travail dans les régions anglophones du pays. Cette visite visait à échanger avec les autorités administratives locales, traditionnelles et leaders politiques pour la résolution de la crise qui sévit dans ces régions depuis trois ans.

Selon le quotidien Le Jour en kiosque ce lundi 13 mai 2019, «Joseph Dion Ngute est en réalité sur les pas de Peter Mafany Musonge, président de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme qui a déjà conduit une mission similaire d’écoute des populations de Buea et Bamenda, un an plus tôt en avril et juin 2018 avec un rapport adressé au chef de l’Etat».

Le communiqué final de cette mission se voulait explicite sur l’objectif des échanges. «Il a fortement encouragé les participants à se sentir libre d’exprimer leurs opinions sur le bilinguisme, le multiculturalisme, le vivre ensemble et la crise qui secoue actuellement leur région. Il les a également exhortés à faire des propositions concrètes pouvant permettre de trouver une solution efficace à l’impasse actuelle qui entrave le développement socioéconomique de la région. Il les a rassurés que toutes les suggestions formulées au cours des échanges seront fidèlement transmises au chef de l’Etat», lit-on.

La méthode aussi était identique, «la Commission Musonge, comme celle de Joseph Dion Ngute qui y est restée depuis jeudi, séjournera dans la région pendant deux jours et recevra toute personne ou tout groupe prive, après séance des délibérations du matin», rappelle le journal.

Il y a un an, les intervenants exprimaient «le vœu que cette rencontre ne soit pas seulement une perte de temps parce qu’ils pensaient que des rencontres similaires ont eu lieu par le passé et les requêtes adressées à la hiérarchie n’ont eu aucune suite jusqu’à présent. Le communiqué final se terminera par un vibrant appel lancé au président de la République pour qu’il effectue une visite dans la Région pour s’adresser à ses enfants. La visite espérée n’a pas eu lieu», conclut Le Jour.

Source: cameroon-info.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here