FECAFOOT: et si l’ère Mbombo Njoya était la bonne…

0

Sans triomphalisme et toujours guidée par la prudence nécessaire pour ne pas dire requise, il est tout de même notable que les choses se mettent progressivement en place à la fédération camerounaise de football (Fecafoot). 

L’on est pour preuve très loin des contestations qui ont vu le jour au lendemain de l’élection du nouveau bureau exécutif amené par Seidou Mbombo Njoya comme président. C’est dire si la grogne est retombée et il y règne désormais une ambiance plutôt propice au travail.

Et le cours des évènements depuis lors semble conforter l’équipe actuelle dans son rôle. Alors que l’échec cuisant de l’organisation de la Can 2019 au Cameroun aurait pu constituer une épine dans le processus d’affirmation de la nouvelle équipe, au contraire la bande à Mbombo Njoya a bien su tirer son épingle du jeu, avec bien évidement la faveur de certains évènements majeurs qui lui permettent de respirer. La dernière en date étant la victoire des U17 à la Can 2019 en Tanzanie. Un sacre conquis sous l’ère Mbombo Njoya après 16 ans de disette et qui augure des lendemains meilleurs pour la suite. 

Aussi, la qualification des lions indomptables A pour la Can 2019, bien qu’acquise sous fond de polémique, celle de leurs homologues féminins pour le mondial français, l’accord trouvé avec un nouvel équipementier alors que la côte du Cameroun est au plus bas. Bref, la Fecafoot tient le bon bout et c’est le cas de le souligner après plusieurs années de normalisation.

Source: pdefoot.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here