Les récentes sorties du directeur de campagne de Maurice Kamto à la présidentielle du 7 octobre 2018, ont constitué le plat de résistance de l’émission Tour d’Horizon du mardi 29 octobre 2019, sur la chaine de télévision privée, Vision4.

Présentée par Parfait Ayissi, les Dinosaures de l’information ont remis sur la table, les multiples déclarations de Paul Éric Kingué au sujet de son alliance avec le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto.

Selon Martial Owona, l’alliance entre Maurice Kamto et Paul Éric Kingue, n’était pas fondée sur un véritable socle idéologique. Le journaliste va jusqu’à démontrer que cette alliance a été acquise à coût de billets de banque.

Il cite l’exemple de Valsero, et affirme qu’il a eu des échauffourées avec Maurice Kamto en prison pour une affaire d’argent. « Cet allié revendiquait qu’on lui reverse ses 8 millions de FCFA restant sur les 12 millions qu’on lui avait promis », déclare Martial Owona, sous l’étonnement de ses acolytes.

Pour sa part, Ernest Obama, directeur de la chaine a soutenu dans un premier temps que Maurice Kamto est entouré par de mauvaises personnes. Il fait remarquer que, Paul Éric Kingue, a montré aux yeux de l’opinion publique que le MRC n’est qu’un parti tribal.

Cependant, il s’étonne du mutisme de Maurice Kamto face aux multiples sorties de Paul Eric Kingue et pense que d’autres révélations pourraient intervenir à la longue. Selon Ernest Obama, si Maurice Kamto était arrivé au pouvoir, « le Cameroun serait en danger ». Il justifie son argumentaire par la bisbille qu’on observe au sein de la coalition autour du MRC. Le journaliste estime que les 9 mois passés en prison devraient plutôt être une occasion pour Maurice Kamto d’entrer en union sacrée avec ses alliés. « Je me rends compte que les Camerounais ont fait un très bon choix en prenant monsieur Biya comme président », se réjouit-il. Il conclut en affirmant qu’au Cameroun on a deux grands modèles en politique : Le président Biya et le président Garga Haman Hadji.

Pour Pierre Blériot Nyemeck, le remplaçant de Francis Bonga, Paul Erik Kingue est un homme très sulfureux « Il a certes un poids politique, mais il ne fait pas partie du type de leader que j’admire »,

Pierre Blériot Nyemeck pense, cependant que les sorties de Paul Éric Kingue peuvent aussi être stratégiques, ceci pour, dit-il, attirer les attentions et chercher une plus-value politique. « Donc, ne soyons pas étonnés de voir demain Paul Eric Kingue et Maurice Kamto, qui sont entrain de marcher main dans la main ». Lance-t-il.

source:https://www.lebledparle.com/societe/1109930-malentendu-entre-paul-eric-kingue-et-maurice-kamto-ernest-obama-et-compagnie-debordent-de-joie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here