Les électeurs des deux collèges concernés par le scrutin du 6 décembre prochain pourront éventuellement faire leurs revendications.

C’est le grand jour pour les collèges électoraux appelés à choisir les premiers conseillers régionaux de l’histoire du Cameroun. Conformément aux dispositions de l’alinéa 2 de l’article 258 de la loi n°2012/001 du 19 avril 2012 portant Code électoral, modifiée et complétée par la loi n°2012/017 du 21 décembre 2012 que les démembrements départementaux d’Elections Cameroon vont en effet sacrifier à cette disposition légale. « La liste des membres des collèges électoraux est actualisée, arrêtée et publiée dans les 15 jours suivant la convocation des collèges électoraux ». Il s’agit notamment des conseillers municipaux appelés à choisir les représentants des délégués des départementaux et les chefs traditionnels autochtones dont la désignation a été homologuée qui doivent choisir leurs pairs. Ce sont environ 24 000 personnes qui prendront part à cette élection dans les deux collèges concernés. L’on sait qu’au sortir du double scrutin législatif et municipal du 9 février 2020, ce sont 10 632 conseillers municipaux qui avaient à l’époque été désignés au sein d’une trentaine de formations politiques, avec très loin devant tous les autres, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). Cette liste a été expurgée des personnes décédées entre-temps et de celles qui sont désormais sous le coup d’une incapacité électorale.
Quant aux chefs traditionnels, qui constituent le reste des électeurs, il s’agit des chefs de 1er, 2e et de 3e degrés autochtones, dont la désignation a été homologuée, conformément à la réglementation en vigueur. Il convient de rappeler que conformément aux dispositions de l’alinéa 2 de l’article 248 de la loi portant Code électoral, les chefs traditionnels justifiant de la qualité de conseiller municipal « ne peuvent exprimer leur suffrage que dans un seul collège ». Pour les membres des deux collèges, le vote reste obligatoire. « Toutefois, un membre du collège électoral empêché peut donner procuration à un autre membre. Aucun membre du collège électoral ne peut être porteur de plus d’une procuration », comme indiqué à l’alinéa 2 de l’article 227 de la loi portant Code électoral. Pour faciliter le déplacement des électeurs, le jour du vote, l’Etat prend en charge les frais afférents à la participation des membres du collège électoral au scrutin. Quant aux cartes d’électeurs, elles seront remises à ceux-ci dans les vingt jours qui précèdent le scrutin, c’est-à-dire au plus tard le 16 novembre 2020.
 

Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne. S’abonner à cameroon-tribune

Source: https://www.cameroon-tribune.cm/article.html/35103/fr.html/fichier-electoral-les-listes-disponibles-ce

News – Fichier électoral : les listes disponibles ce jour