Hier, l’agence départementale Elecam de la Bénoué a retrouvé son calme habituel. Toute la journée du 22 septembre, et ce jusqu’à minuit, les employés étaient à pied d’œuvre pour recevoir les dossiers de candidatures des conseillers de la Bénoué et des représentants du commandement traditionnel pour  les élections régionales. L’agence n’est plongée que  dans un calme momentané. Les membres des deux collèges électoraux concernés par le scrutin du 6 décembre prochain à savoir les conseillers municipaux et les chefs traditionnels convergent  à Marouaré où l’agence a son siège. Ils y défilent pour vérifier si leurs noms figurent bel et bien sur les listes électorales. Le 6 décembre prochain, date du scrutin, ils auront à choisir entre les listes du RDPC, de l’UNDP et du FSNC. Mais aussi les représentants du commandement traditionnel au conseil régional.  
Le 22 septembre dernier à Garoua, c’est le FSNC, le parti d’Issa Tchiroma Bakary qui était le premier à déposer sa liste à Elecam. La formation politique a mandaté Bouhari Ibrahima pour cette tâche. Dans l’après-midi, il a été suivi par M. Souaibou. A l’UNDP, cette responsabilité a été confiée au maire de Baschéo, l’une des 12 communes de la Bénoué. C’est l’unique mairie que dirige d’ailleurs l’UNDP dans la Benoué. Un peu plus tard dans la soirée, aux environs de 19h30 mn, Salihou Ahmadou, chef d’agence Elecam de la Bénoué et ses équipes ont reçu la délégation du RDPC, conduite par le Dr Alim Amadou qu’accompagnait Bayero Mohammadou. Tous les mandataires des partis politiques repartaient avec les récépissés de dépôt des dossiers. Ces dépôts ont été faits dans le strict respect des dispositions légales qui encadrent cette étape du processus électoral. Les trois formations politiques en course dans la Bénoué vont concourir également dans le Mayo-Louti. Dans le Mayo-Rey,  le RDPC  est en roue libre, l’UNDP s’étant désistée au dernier moment.  Information confirmée hier matin  par un responsable de cette formation politique. Dans le Faro, deux listes ont été enregistrées : celle du RDPC et celle des représentants du commandement traditionnel. Les yeux sont maintenant tournés du côté d’Elecam qui doit examiner ces listes et les publier. Ce qui ne saurait tarder.  
 

Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne. S’abonner à cameroon-tribune

Source: https://www.cameroon-tribune.cm/article.html/35218/fr.html/nord-trois-partis-politiques-en

News – Nord : trois partis politiques en lice