Sérail: pris au piège, Voici comment la tête de Ngoh Ngoh mise à prix

0

Cameroun, Ferdinand Ngoh Ngoh, un Secrétaire Général de la Présidence de la République exceptionnel !

Haut commis d’Etat rompu à la tâche, Efficace, Loyal vis-à-vis du Président de la République, Travailleur inlassable, Patriote, Rigoureux, le SG/PR est trop calomnié parce qu’il fait bien son travail aux côtés du Président Paul Biya depuis 8 ans. Dans ce numéro : Les missions du SG/PR, Les qualités de Ferdinand Ngoh Ngoh, Comprendre pourquoi il est en poste depuis 8 ans, La fiche technique des détracteurs du SG/PR.

Il y a quelques semaines, le ministre d’Etat Ferdinand Ngoh Ngoh Secrétaire Général de la Présidence de la République, SG/PR, était applaudi. Sur haute instruction du président de la République il a signé des notes qui instruisaient la mise en liberté de près de 500 personnes issues des rangs du MRC et de la crise anglophone. Passée l’euphorie, les conspirateurs des complots, les détracteurs et les jaloux sont remontés au créneau pour relancer leur campagne ignominieuse de saccage et sabotage de Ferdinand Ngoh Ngoh.

L’objectif reste le même : noircir l’image de marque d’un travailleur inlassable et efficace et donner l’impression que c’est lui le Président de la République. Une petite fourchette de journaux aux dirigeants malintentionnés et affamés se font le plaisir d’animer cette sale campagne. Pour la plupart des Camerounais, « c’est déjà du entendu et du réchauffé ». Seul le Président Paul Biya juge son ouvrier de Secrétaire Général de la Présidence et ne cède point aux ragots des sous-quartiers qui visent tout simplement à déconcentrer son SG, et à déstabiliser la machine. Aux oiseaux de mauvais augures certains aspects très importants méritent d’être rappelés pour qu’ils ferment leur bec.

Ce que c’est un SG/PR

Un Secrétaire Général de la Présidence de la République est la plaque tournante des services administratifs de la Présidence de la République. Sous le contrôle du Président de la République, il reçoit les dossiers les traitent avec l’appui des hauts cadres qui l’entourent, les oriente vers la voie de l’exécution. Il assure le suivi de l’exécution des hautes instructions du Chef de l’Etat. Il relaie par écrit les hautes instructions du Chef de l’Etat aux administrations inférieures. Il a la délégation de signature du Président de la République pour signer certains documents administratifs. Il ne nomme ni les DG, PCA, les ministres et assimilés, seules prérogatives du Président de la République.

Autrement dit le ministre d’Etat Ferdinand Ngoh Ngoh Secrétaire général de la Présidence est le bras séculier du Président Paul Biya. Il reçoit toutes les instructions de lui et les exécute froidement sans ajouter ni retrancher une seule virgule.

Il lui rend compte de l’Etat de sécurité du pays, du fonctionnement des sociétés d’Etat. C’est donc clair, quand le SG/PR écrit au Premier ministre ou à un ministre, à un DG, lui répercutant les hautes instructions du Président de la République, qu’il soit minuit ou six heures, qu’on soit gai ou pas, il faut se taire. Il est dans son couloir. Il agit selon les textes qui organisent la Présidence de la République. Il est au service du Président de la République et fait ce que le Président veut et dit.

Ferdinand Ngoh Ngoh, efficace, rigoureux, loyal

Le Secrétaire Général de la Présidence de la République du Cameroun n’est pas un Président bis ou un vice-Président. Ferdiand Ngoh Ngoh n’est donc pas vice-président de la République. Il est et restera Secrétaire. Donc exécutant des hautes instructions de son patron, le Président de la République. Si le Président Paul Biya dit à son SG Ferdinand Ngoh Ngoh de relayer une instruction au PM ou à un ministre, cela ne signifie pas que le Président Biya a cessé d’être Président du Cameroun. Cela ne signifie pas aussi que le Président a abandonné le pouvoir son SG. Cela ne signifie non plus que le SG/PR a arraché le pouvoir à son patron. L’organisation de la Présidence de la République du Cameroun fait du SG un très proche collaborateur du Président de la République.

« Monsieur le Premier ministre, le Président de la République vous demande d’instruire les ministres de mettre fin à la pratique de la corruption…. », Signé le SG/PR Ferdinand Ngoh Ngoh. Ce n’est pas le SG/PR qui donne des ordres au PM, comme le pensent les ennemis de la République. Le SG/PR est dans son rôle de Secrétaire du Président de la République. Il transmet ce que le Président lui demande dire au PM. Le SG/ PR peut relayer l’information du Président aujourd’hui. Et demain, le même Président de la République lui demande de réécrire au même PM pour annuler cette décision. Dans ce cas, et le journal Le Messager s’est trompé dans sa parution du lundi 28 octobre 2019 qui parlait du Port Autonome de Douala : Le SG Ferdinand Ngoh Ngoh n’a trahi Paul Biya nulle part. Trêve d’intrigues et de fausses polémiques donc. Le SG/PR, face au Président de la République est un exécutant. Sans recul, il fait ce que lui demande de faire le Président, et ne sauarait jamais être un président de la République bis.

Depuis le 9 décembre 2011, le Secrétaire Général de la République du Cameroun est le ministre Ferdinand Ngoh Ngoh. A la faveur du décret présidentiel du 4 janvier 2019 il est devenu Ministre d’Etat. Huit ans dans les couloirs et les services de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh a convaincu son patron. Pas du tout frimeur et viveur, il est parmi les premiers à arriver au bureau le matin, et presque le dernier à quitter tard la nuit.

A la Présidence de la République du Cameroun il se dit haut et fort que « Ferdinand Ngoh Ngoh adore le travail et coordonne tout avec dextérité et rapidité ». Il donne à ses collaborateurs la latitude et les moyens pour travailler. Le SG/PR est très rigoureux, il est sans pitié pour tous ceux qui veulent faire trainer les dossiers sur leur table. « C’est un mendiant du bon résultat au Palais de l’Unité et ne badine pas… », dixit, un Conseiller technique. Le ministre d’Etat Ferdinand Ngoh Ngoh est un SG/PR loyal vis-à-vis du Président de la République : « Il exécute les yeux fermés les hautes instructions du Chef de l’Etat… Ce n’est pas le genre de personnalité qui tourne par derrière pour réfléchir après la position de son patron… Il fait ce que dit le Président et à la lettre… », A-t-on appris.

Ferdinand Ngoh Ngoh, simple et d’une humilité légendaire

S’il y a une personnalité de la République qui s’arrête sur tout le monde pour écouter, il y ale ministre d’Etat SG/PR Ferdinand Ngoh Ngoh. Ceux qui vont souvent à l’ouverture et la clôture des sessions parlementaires à l’Assemblée nationale et au sénat l’ont constaté. Ferdinand Ngoh Ngoh demande souvent à sa garde de reculer de dix pas pour qu’il échange avec tous ceux qui veulent lui parler. Lorsqu’il se rend à une cérémonie public, c’est ainsi qu’il se comporte. Contrairement à ceux croient les ennemis de la République, le SG/PR a ses jours d’audiences. Malgré sa lourde tâche aux côtés du Président de la République le ministre d’Etat Ferdiand Ngoh Ngoh accorde des audiences à ceux qui en demandent au bureau et à sa résidence privée.

Une personnalité respectée et admirée

Dans leurs campagnes qui avaient pour but de créer une fausse et inutile querelle entre les Bulu et les Nanga, autour du président Paul Biya, les détracteurs du SG/PR Ferdinand Ngoh Ngoh avaient ventilé dans les journaux et partout, que les Bulu et les Nanga ne se saluent plus. Et que les Bulu minimisaient les Nanga. Faux et faux ! Toutes ces hautes personnalités qui travaillent autour du Président de la République se respectent mutuellement et respectent le Secrétaire général de la Présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngoh.

Le ministre d’Etat Jacques Fame Ndongo et le ministre Louis Paul Motaze qu’ils citaient dans leur « journeux » sont solidaires et se respectent mutuellement. Ils se saluent échangent en dignitaires qui se respectent. Dans une humilité inégalable, le ministre Louis Paul Motaze était au meeting des Nanga tenu à Nanga Eboko en début d’année. Se tenant les mains, on a aperçu Louis Paul Motaze et Ferdinand Ngoh Ngoh, en pleine conversation pendant une dizaine de minutes. Ce jour-là, le ministre Louis Paul Motaze avait la tête un peu baissée devant le ministre d’Etat Ngoh Ngoh, SG/PR, en signe de respect. A travers ce tête à tête à la place des fêtes de Nanga Eboko, les observateurs avaient assisté à un démenti formel d’une quelconque guerre entre les Bulu et les Nanga autour de Paul Biya. Ces vendeurs d’illusions sont allés très loin en déclarant que le ministre Bidoung ne respectait pas son frère Ngoh Ngoh. Faux ! Les deux se fréquentent quand ils ont du temps.
Au cours du meeting cité plus haut, les deux hommes, se sont offert des photos historiques, preuves par cent, pour ceux qui tenaient à les voir en crise qu’il n’existe aucun problème les deux. Et le ministre Bidoung l’avait d’ailleurs déclaré à haute voix dans son discours, « il n’existe aucun mur entre mon frère Ferdinand Ngoh Ngoh et moi, seuls les ennemis de la Haute-Sanaga voient ce mur imaginaire ». Une personnalité respectée et admirée 6 Réalités Plus. N°0081 spécial, 29 Octobre.
Voici ceux qui veulent tuer Ngoh Ngoh

Les détracteurs du SG/PR Ferdinand Ngoh Ngoh peuvent être classés dans ….couloirs

1) Quelques journaux mendiants. Quand Jeune Afrique titre à sa une, Ferdinand Ngoh Ngoh, Monsieur le Vice Président. Ou Aurore Plus, Ferdinand Ngoh Ngoh un poison. Nul n’est naïf. Ces journaux veulent forcer la main au SG/PR, pour obtenir le financement de leurs productions. Comme Jeune Afrique, Aurore Plus et bien d’autres journaux, tous sont devenus des petits mendiants aigris. Ils narguent les personnalités de la République, sous forme de chantage qui ne paie plus. Ils ont publié tous les titres les plus ronflants contre le Président Paul Biya et son SG. Ils ont fait chanter d’autres dignitaires du pays. Ils n’ont rien reçu. Ils sont restés violents et frondeurs pour rien.

2) Les jaloux de l’efficacité de Ngoh Ngoh Très envieux, ils veulent devenir SG/PR et remplacer le ministre d’Etat Ngoh Ngoh. Quand on magnifie ses résultats, ils se fâchent et déversent leur jalousie sur le fils de Minta. Ils balaient d’un revers de la main le rendement quotidien du SG/PR et racontent de bar en bar, les balivernes ci-après : « C’est un protégé de la Première Dame…Il ne fout rien là haut…C’est lui le vrai Président…Ngoh Ngoh a trahi Paul Biya… ».Ce sont eux qui alimentent des rumeurs et colportent des fausses nouvelles à longueur des journées dans les lieux publics et les salons feutrés, forçant tout le monde à les écouter et à croire à leurs bêtises.

3) Les acheteurs des postes et des services à la Présidence La rigueur et la froideur de Ferdinand Ngoh Ngoh devant les corrupteurs énervent ces derniers. Ils sont nombreux qui accusent maladroitement le SG/PR de bloquer leur nomination. Ce n’est donc pas le SG/PR qui nomme mais le Président de la République. Beaucoup ont voulu passer la corruption. Mais le SG/PR les a esquivés. Il y en a qui veulent, par des voies tordues, bénéficier des services, dont la décision finale relève de la compétence du Chef de l’Etat. Ils exercent souvent des pressions incompréhensibles sur le SG/PR, qui les esquive. A cause des faux dossiers et de leur attitude de corrupteurs. Quand ils ont échoué dans leurs manœuvres sordides, ils vont financer les pages des journaux pour saquer le Secrétaire Général de la Présidence de la République. Et pour rien.

Les Missions du Secrétaire général à la présidence de la république
Le Secrétaire Général assiste le Président de la République dans l’accomplissement de sa mission. A ce titre :

• il reçoit du Président de la République toutes directives relatives à la définition de la politique de
la Nation ;
• il suit l’exécution des décisions prises par le Président de la République;
• il coordonne l’action des Administrations rattachées à la Présidence de la République ainsi que
précisées aux articles 5 et 37 du présent décret ;
• il instruit les dossiers que lui confie le Président de la République et suit l’exécution des instructions données;
• il soumet à la signature du Président de la République les projets d’actes de toute nature émanant, soit des Services du Premier Ministre, soit des
Administrations rattachées à la Présidence de la République ;
• il assure la mise en forme, en liaison avec le Secrétaire Général des Services du Premier Ministre
ou des Ministres concernés, des projets de loi à soumettre à l’Assemblée Nationale et au Sénat;
• il assure la préparation des correspondances présidentielles relatives au dépôt des projets de loi
sur les bureaux de l’Assemblée Nationale et du Sénat, du Conseil Economique et Social en ce qui concerne les demandes d’avis ou d’étude sur des projets de textes à caractère économique et social, ainsi que du Contrôle Supérieur de l’Etat;
• il veille à la réalisation des programmes d’action approuvés par le Président de la République et impartis aux Chefs de départements ministériels et aux Services relevant de la Présidence de la République ;
• il prépare les conseils ministériels, en liaison avec le Secrétaire Général des Services du Premier
Ministre, les conseils restreints, les conseils et commissions présidés par le Président de la République ;
• il assure l’enregistrement des actes réglementaires signés et des lois promulguées par le Président de la République, ainsi que leur publication au Journal Officiel ;
• il assure la tenue et la conservation des archives législatives et réglementaires ; Il exerce le rôle de conseil juridique de la Présidence de la République et des Administrations rattachées.

source: https://www.cameroonweb.com/CameroonHomePage/NewsArchive/S-rail-pris-au-pi-ge-la-t-te-de-Ngoh-Ngoh-mise-prix-474888

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here