Après avoir été séduit par la sagesse du ‘’locataire d’Etoudi’’ en mars dernier à la faveur d’une longue audience, le sous-secrétaire d’Etat adjoint américain chargé des Affaires africaines a posé sur la table du parlement américain la crise anglophone des régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest camerounais.

Il est ressorti des débats houleux que seul le dialogue inclusif peut résoudre définitivement la violence qui y a cours. Tibor Nagy a affirmé que Yaoundé ne fait rien pour parvenir à cette fin.

Ironie du sort, le Pm était en tournée dans ces régions en crise avec des retombées palpables qui battent en brèche les allégations du diplomate partisan.

Décidément, le Cameroun est un os dur à ronger au point où les grandes puissances ne s’accordent pas sur un certain nombre de choses.

Source: Le Zenith N° 260

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here