Ce mouvement né au sein des diasporas, très hostile au régime de Paul Biya, ne compte pas perturber la levée de corps à Genève de l’ancien haut commis de l’Etat, Martin Belinga Eboutou.

La Brigade Anti-Sardinards (BAS) a tenu donc à rassurer la famille du défunt qui craignait leur irruption lors de la levée de corps à Genève en Suisse de l’ancien directeur du cabinet civil de Paul Biya.

“Depuis le décès de Belinga Eboutou, les usurpateurs du Palais d’Etoudi ont organise plusieurs réunions avec la famille du disparu, portant sur les stratégies à mettre en œuvre pour éviter que la BAS ne fasse un raid sur les cérémonies de la levée du corps. Les mesures prises incluent un embargo total sur la pompe funèbres de la Suisse ou il est conserve, et sur la date des cérémonies. Ainsi, ils comptent organiser des cérémonies éclair, en croisant les doigts et en priant pour que nos Brigadiers ne débarquent sur les lieux. Nous voulons dire a ces usurpateurs devenus aussi tout petits devant la mort de l’un des leurs, qu’au nom de la morale et bien que sachant très bien où sa dépouille se trouve, nous n’avons aucune intention de perturber ces cérémonies, et que sa famille n’a absolument rien a craindre de nous”, a écrit dans un groupe facebook Brice Nitcheu, membre actif de la BAS.

Martin Belinga Eboutou sera donc enterré le 8 juin 2019 à Nkilzock, son village natal situé dans la région du Sud. Soit un mois après son décès dans un centre hospitalier de Genève en Suisse.

A en croire le magazine panafricain Jeune Afrique, son lieu de levée de corps ne sera pas rendu public. Le journal indique que c’est la volonté de la famille du défunt qui veut « éviter les perturbations de la diaspora ».

Source: 237actu.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here