On ne sait pas si « le monde de l’art devient fou », mais on constate, avec ce qui est arrivé à l’œuvre de Maurizio Cattelan, qu’il ne manque toujours pas de liquidités.

Laisser un commentaire